Aller au menu Aller au contenu
Publié le 30 juin 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
17 juillet 2015

Amphi Ampère

Batiment GreEn-ER

21 Rue des Martyrs, Grenoble

Soutenance d'Habilitation à Diriger des Recherches Laure Line Rouve

RESUME DES TRAVAUX PRESENTES :

 

Les travaux de recherche présentés s’inscrivent dans l’analyse et le contrôle de sources magnétiques très basses fréquences (du continu à 1 kHz). Les applications visées concernent à la fois la discrétion magnétique des navires de la Marine Nationale mais aussi des domaines civils comme le contrôle non destructif (CND) ou le diagnostic de défaut de dispositifs du génie électrique.

Un premier volet étudie la cause principale de l’indiscrétion des sous-marins qui est la magnéto-élasticité. Caractérisée expérimentalement, un modèle analytique en est proposé pour les premiers cycles aimantation-contrainte. L’analyse des cycles subséquents ont par ailleurs permis de mettre en évidence un effet mémoire magnéto-mécanique ouvrant des perspectives très riches pour le domaine des CND.

Un moyen de contrôle des aimantations d’un navire est investigué expérimentalement. Le traitement magnétique relève d’un savoir-faire empirique dont les paramètres influençant sont analysés, permettant une optimisation du procédé. Le traitement magnétique trouve aussi une application pour le contrôle des flux rémanents des transformateurs, afin d’éliminer leurs courants d’enclenchement.

Un dernier volet s’intéresse aux champs magnétiques alternatifs autour de moteurs électriques de propulsion navale. La mise en œuvre de modèle direct montre que seule une partie de la signature est prédictible, l’autre étant notamment due aux défauts. Un problème inverse doit alors être mis en œuvre. Une écriture du champ en harmoniques spatiales se prête remarquablement bien à cette inversion. L’analyse produite permet de caractériser les sources équivalentes et d’en proposer un blindage adapté, par une méthode rationnelle de dimensionnement. Cette écriture harmonique, couplée à de l’information a priori sur les sources étudiées, offre des potentialités intéressantes pour l’identification de sources complexes pour des applications de surveillance, compatibilité électromagnétique ou de diagnostic de défauts.

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

COMPOSITION DU JURY :

 

- Monsieur Noël BURAIS, Professeur à l’Université Claude Bernard Lyon 1, Rapporteur

- Monsieur Francis PIRIOU, Professeur à l’Université Lille 1, Rapporteur

- Madame Afef LEBOUC, Directrice de Recherches au CNRS, Rapporteur

- Madame Florence OSSART, Professeur  à l’Université Pierre et Marie Curie- Sorbonne Universités, Examinateur

- Monsieur Hugues HENOCQ, Docteur-Ingénieur, Expert DGA-TN Brest, Examinateur

- Monsieur Jean-Louis COULOMB, Professeur à l’Université Grenoble Alpes, Examinateur


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 30 juin 2015

anglais
G2ELAB
Laboratoire de Génie Electrique de Grenoble
Bâtiment GreEn-ER, 21 avenue des martyrs, CS 90624
38031 Grenoble CEDEX 1
FRANCE

Tél. +33 (0)4 76 82 62 99

Lat x Lon:    N 45°12m9s   x  E 5°42m11s

Site LMMCF - Herbeys
Site MINATEC - CIME Nanotech - Grenoble
Univ. Grenoble Alpes