Aller au menu Aller au contenu
Au centre de l'innovation en énergie électrique, partageons projets, compétences et savoir faire.

< >

> Recherche > MDE > Développement des procédés

Développement des procédés

Modélisation du champ et développement de nouveaux procédés électrostatiques

    Dépoussiérage électrostatique. Caractérisation de la mobilité des particules sub-microniques chargées et de la turbulence en relation avec les mesures de vitesse d'écoulement et de diffusion turbulente, et modèles numériques simplifiés (collaboration avec Gdansk). Pour aller au-delà d'une analyse d'ordres de grandeur des écoulements secondaires et de la turbulence, il est nécessaire de recourir à une modélisation numérique prenant en compte les charges d'espace et l'agitation du fluide.
    Electrocoalescence de gouttelettes d'eau dans de l'huile, application à la séparation pétrole/eau. Poursuite des collaborations en cours avec l'institut SINTEF (Norvège) et l'Institut de Mécanique de Sofia : mécanismes de base d'instabilité des gouttes sous l'effet du champ électrique (études expérimentale et détermination du champ électrique sur les gouttes déformées par la méthode des intégrales de frontière), déformation des interfaces des gouttes jusqu'à la collision dans les conditions d'instabilité,  et étude de l'électrocoalescence en écoulement cisaillé Couette.
    Nanofluides électrorhéologiques (ER) : modélisation de l'effet ER, synthèse et caractérisation des fluides, conception de microsystèmes applicatifs. La réduction de taille des particules (~ 50-200 nm) d'un nanofluide ER (suspension concentrée de particules solides dans un liquide diélectrique) conduit à un effet ER renforcé (effet ER géant). La modélisation de ce nouveau effet ER reste encore à établir (prise en compte des propriétés physiques et du comportement des matériaux à échelle nanométrique) et il en est de même de l'élaboration de nanofluides stables et performants pour des application industrielles.
    Purification de l'eau par décharges électriques : Etude de l'efficacité de différentes méthodes utilisant des décharges électriques pour dépolluer de l'eau contaminée par des polluants organiques. Les décharges électriques sont produites soit in-situ soit dans un gaz (air, argon, etc.) en contact avec la surface du liquide. Les points clés pour progresser sont d'ordre scientifiques (détermination des espèces réactives mises en jeu, ...) , et également techniques (optimisation de l'efficacité énergétique par le développement de générateur d'impulsions haute tension répétitives, d'électrodes stable dans le temps, etc.). Collaborations avec le LCEE (Poitiers), spécialisé dans les processus de dépollution des eaux et dans le cadre d'un projet SEEDS avec  le laboratoire LAPLACE.

Filtration electrostatique d'effluents gazeux
Filtration électrostatique des effluents gazeux

mise à jour le 17 décembre 2009

anglais
G2ELAB
Laboratoire de Génie Electrique de Grenoble
Bâtiment GreEn-ER, 21 avenue des martyrs, CS 90624
38031 Grenoble CEDEX 1
FRANCE

Tél. +33 (0)4 76 82 62 99

Lat x Lon:    N 45°12m9s   x  E 5°42m11s

Site LMMCF - Herbeys
Site MINATEC - CIME Nanotech - Grenoble
Univ. Grenoble Alpes