Aller au menu Aller au contenu
Au centre de l'innovation en énergie électrique, partageons projets, compétences et savoir faire.

Publié le 14 décembre 2012
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
21 décembre 2012
10H15 - 12H15

Amphi A010

ENSE3 - Domaine Universitaire - Saint Martin d'Hères


Soutenance de thèse de Abdeljalil Daanoune

Titre de la thèse:

"Contribution à l'Etude et à l'Optimisation d'une Machine Synchrone à Double Excitation pour Véhicules Hybrides".

Composition du jury :

M. Sylvain ALLANO, Directeur Scientifique, PSA Peugeot Citroën, Président

M. Georges BARAKAT, Professeur à l'Université du Havre, Rapporteur

M. Noureddine TAKORABET, Professeur à l'INPL-ENSEM de Nancy, Rapporteur

M. Jean-Claude MIPO, Senior Expert à VALEO VEES, Examinateur

M. Yves MARECHAL, Professeur à l'INP de Grenoble, Directeur de thèse

M. Lauric GARBUIO, Enseignant Chercheur à l'INP de Grenoble, Co-encadrant

M. Albert FOGGIA, Professeur Emérite à l'INP de Grenoble, Invité

 

Résumé :

          Dans un contexte où la question de la préservation de l'environnement est devenue un sujet sociétal majeur, la recherche de nouvelles technologies pour remplacer la voiture à essence constitue un véritable enjeu industriel. Les véhicules hybrides et électriques sont une alternative prometteuse aux véhicules conventionnels. Ce travail de thèse porte sur la conception et l'optimisation des machines électriques pour la motorisation de ces voitures.

         Au cours de ces travaux, nous avons développé une nouvelle méthodologie de dimensionnement et d'optimisation des machines synchrones à double excitation. L'intérêt de cette méthode est son bon compromis entre la précision et le temps de calcul et sa capacité d'adaptation à plusieurs types de machines. Le second volet de la thèse est consacré à la proposition d'une nouvelle structure de machine synchrone à rotor bobiné. Une technique originale de compensation de la réaction magnétique d'induit est mise en place, elle consiste en l'insertion d'aimants secondaires permettant de créer un flux dans l'axe q de la machine. Ce dernier a pour rôle d'affaiblir le flux de la réaction magnétique d'induit.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 14 décembre 2012

anglais
G2ELAB
Laboratoire de Génie Electrique de Grenoble
Bâtiment GreEn-ER, 21 avenue des martyrs, CS 90624
38031 Grenoble CEDEX 1
FRANCE

Tél. +33 (0)4 76 82 62 99

Lat x Lon:    N 45°12m9s   x  E 5°42m11s

Site LMMCF - Herbeys
Site MINATEC - CIME Nanotech - Grenoble
Univ. Grenoble Alpes