Aller au menu Aller au contenu
Au centre de l'innovation en énergie électrique, partageons projets, compétences et savoir faire.

< >
Publié le 14 mars 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
31 mars 2016
10h
Amphithéâtre Bergès, bâtiment GreEn-ER

Dispositifs de magnétomètres pour la mesure de courant en exploitant les harmoniques d’espace : application aux réseaux électriques

Résumé :

L'évolution des réseaux électriques d'une transmission de puissance unidirectionnelle classique vers un réseau diversifié avec une grande variété de consommateurs et producteurs d'électricité, requiert le développement des technologies de mesure et de communication avancés et/ou nouvelles. Dans le cadre du projet SOGRID, une méthode innovante de mesure de courant a été développée pour enrichir la gamme existante des capteurs de courant et pour faciliter l’installation dans le réseau électrique. En effet, le capteur développé est non seulement non-intrusif, mais peut également être déporté du câble.

Dans les réseaux électriques, l'obstacle principal pour une mesure précise du courant est la nature triphasée de transmission de puissance. Un capteur de courant qui doit être utilisé dans le réseau électrique doit donc fournir une sélectivité géométrique entre les différentes phases. Les solutions commerciales existantes nécessitent tout de même de venir entourer le conducteur d'intérêt. Pour faciliter l'installation d'un capteur et pour améliorer la sélectivité géométrique des conducteurs, une méthode de mesure de courant basée sur la décomposition interne du champ en harmoniques spatiales a été développée dans cette thèse. Les ordres supérieurs de cette decomposition fournissent une sélectivité géométrique accrue. Des prototypes appropriés ont été conçus, mis en œuvre et ensuite testés en laboratoire. Une méthode de calibration appropriée est aussi présentée.

 


 

Le jury sera composé de:

  • M. Charles JOUBERT, Professeur, Université de Lyon, Rapporteur
  • M. Luca DI RIENZO, Professeur, Politecnico di Milano, Rapporteur
  • M. François COCHET, Nexans Suisse, Examinateur
  • M. Orphée CUGAT, Directeur de recherche, Directeur de thèse
  • Mme. Laure-Line ROUVE, Ingenieur de recherche, Co-encadrante de thèse
  • M. Nouredine HADJ-SAID, Professeur, Co-encadrant de thèse

 


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 14 mars 2016

Univ. Grenoble Alpes