Aller au menu Aller au contenu
Au centre de l'innovation en énergie électrique, partageons projets, compétences et savoir faire.

< >
Publié le 8 avril 2014
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
23 octobre 2013
10H30
Amphithéâtre C-06
ENSE3
Domaine Universitaire
11 rue des Mathématiques
Saint Martin d’Hères

Titre de la thèse : Vulnérabilité, Interdépendance et Analyse des Risques des Postes Sources et des Modes d’Exploitation décentralises des Réseaux Electriques

Jury :

M. Jovica MILANOVIC Professeur à l’Université de Manchester, Président

M. Abdellatif MIRAOUI Professeur à l’Université Cadi Ayyad, Rapporteur

M. Olivier HUET Head of Strategy ERDF, Examinateur     

M. Nouredine HADJ SAID Professeur à Grenoble INP, Directeur de thèse

M. Raphaël CAIRE Maître de Conférences de Grenoble INP, Co-encadrant

Résumé :

Au vu de l’utilisation croissante des technologies de l’information et de la communication dans les réseaux électriques, il est indispensable d’étudier l’étroite liaison entre ces infrastructures et d’avoir une vision intégrée du système couplé. Cette thèse porte ainsi sur la modélisation des systèmes multi-infrastructures. Cela inclut les interdépendances et les trajectoires de défaillances de type modes communs, aggravations et cascades. Il est en effet nécessaire d’identifier les points de faiblesse qui peuvent déclencher une ou de multiples défaillance(s), se succéder en cascade au travers de ces infrastructures liées et ainsi entrainer des défaillances inattendues et de plus en plus graves dans des autres infrastructures. Dans cette optique, différents modèles basés sur la théorie des Réseaux Complexes sont développés afin d’identifier les composants les plus importantes, et pourtant critiques, dans le système interconnecté. Un des principaux verrous scientifiques levé dans cette thèse est relatif au développement d'un modèle mathématique « unifié » afin de représenter les comportements des multiples infrastructures non-homogènes qui ont des interdépendances asymétriques.

Mots-clefs:

Infrastructures critiques, Interdépendances, Réseau électrique, Réseau de communication, Réseaux complexes, Systèmes couplés, Technologies de l’information et de la communication, Vulnérabilités.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 8 avril 2014

Univ. Grenoble Alpes