Aller au menu Aller au contenu
Au centre de l'innovation en énergie électrique, partageons projets, compétences et savoir faire.

Publié le 30 juillet 2013
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
20 septembre 2013
14:30 - 16:30
Amphithéâtre H de l'Ensimag
Domaine Universitaire de Saint Martin d'Hères

Soutenance de thèse intitulée : Protection contre les court-circuits des réseaux à courant continu de forte puissance

Cette soutenance aura lieu le Vendredi 20 septembre 2013 à 14h30, dans l'amphithéâtre H de l'Ensimag, à Saint Martin d'Hères, et se déroulera devant le jury composé de 

M. Jean-Claude MAUN, Professeur des universités, Ecole Polytechnique de Bruxelles, Rapporteur

M. Mario PAOLONE, Professeur des universités, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, Rapporteur

Mme. Anne-Marie DENIS, Ingénieur, RTE, Examinateur

M. Stephen FINNEY, Professeur des universités, University of Strathclyde, Examinateur

M. Wolfgang GRIESHABER, Docteur, Alstom Grid, Examinateur

M. Xavier GUILLAUD, Professeur des universités, Ecole Centrale de Lille, Examinateur

M. Jean-Baptiste CURIS, Ingénieur, RTE, Encadrant

M. Bertrand RAISON, Professeur des universités, Université de Grenoble, Directeur de thèse

 
 

Résumé de la thèse

Dans le domaine du transport de l'électricité, les qualités intrinsèques des réseaux alternatifs s'estompent devant la difficulté imposée par le transport de la puissance réactive lorsque les lignes aériennes ou, plus particulièrement, les câbles souterrains ou sous-marins atteignent des longueurs critiques. Dans le cadre des réflexions visant à exploiter au mieux les énergies renouvelables d'origine éolienne off-shore ou hydrolienne, l'hypothèse de la création d'un réseau électrique à haute tension continue pour acheminer ces énergies jusqu'aux centres de consommation est considérée.

Ce travail de thèse, encadrée par RTE et le laboratoire de Génie Electrique de Grenoble (G2Elab), est en lien avec le projet TWENTIES[i], financé dans le cadre du programme FP7 de la Commission Européenne. Il a pour vocation d'analyser les obstacles à l'intégration de volumes croissants d'énergie renouvelable dans le système électrique européen, et de proposer des solutions pour lever ces verrous technologiques. Les travaux traitent de la protection des réseaux à courant continu, élément clé de l'exploitation de ces futures infrastructures et complément indispensable aux futurs disjoncteurs à courant continu. L'étude se concentre sur des réseaux multi-terminaux bouclés et/ou maillés, et propose d'étudier la faisabilité d'un plan de protection comportant plusieurs principes, composés d'algorithmes principal et de secours en cas de défaillance de celui-ci ou d'un disjoncteur.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 30 juillet 2013

anglais
G2ELAB
Laboratoire de Génie Electrique de Grenoble
Bâtiment GreEn-ER, 21 avenue des martyrs, CS 90624
38031 Grenoble CEDEX 1
FRANCE

Tél. +33 (0)4 76 82 62 99

Lat x Lon:    N 45°12m9s   x  E 5°42m11s

Site LMMCF - Herbeys
Site MINATEC - CIME Nanotech - Grenoble
Univ. Grenoble Alpes