Aller au menu Aller au contenu


L’électrification intelligente au service de la transition énergétique

Smart electrification towards energy transition

Publié le 21 septembre 2009
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In
13 octobre 2009 | Plan d'accès
Mardi 13 octobre à 10h30
Amphithéâtre A010
ENSE3 du site Ampère sur le campus universitaire de Grenoble

Modélisation magnétohydrodynamique par la méthode des volumes finis : Applications aux plasmas de coupure

Résumé:

Afin de réaliser l'isolement galvanique d'un sous-système électrique suite à une manœuvre ou l'apparition d'un défaut, les propriétés de limitation de l'arc électrique sont exploitées afin de forcer un retour rapide au zéro de courant. La modélisation de ce processus est complexe car il met en jeu un grand nombre de phénomènes physiques (rayonnement, changement de phase, électromagnétisme, mécanique des fluides, physique des plasmas).  La volonté de privilégier une résolution fortement couplée de ces phénomènes et l'analyse de leurs constantes de temps ont conduit à privilégier la méthode des volumes finis. Celle-ci a tout d'abord été mise en œuvre dans le cadre de problèmes intrinsèques d'électromagnétisme (électrocinétique, magnétostatique des milieux non-linéaires et magnétodynamique) pour lesquels des considérations énergétiques ont conduit à élaborer des critères de précision. Les modèles ainsi validés ont été implémentés avec succès dans un code de coupure et ont permis de faire progresser significativement la modélisation des appareils développés par Schneider Electric.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 21 septembre 2009

Contact

Loïc Rondot
Envoyer un mail
Université Grenoble Alpes