Aller au menu Aller au contenu
Au centre de l'innovation en énergie électrique, partageons projets, compétences et savoir faire.

< >
Publié le 18 décembre 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
8 décembre 2015
10h30
bâtiment GreEn-ER (21 avenue des martyrs, CS 90624, 38031 Grenoble) dans l'amphithéâtre Bergès G-0B007 au rez-de-chaussée.

Développement de formulations éléments finis 3D en potentiel vecteur magnétique : application aux machines asynchrones en mouvement

Résumé :
Les machines électriques sont modélisées pour prédire leurs performances et optimiser leur rendement. Cette modélisation peut être faite par des simulations avec la méthode des éléments finis. En particulier, les machines asynchrones nécessitent des simulations 3D pour prendre en compte les courants de Foucault et les têtes de bobines. Dans le logiciel Flux®, des formulations 3D basées sur le potentiel scalaire magnétique sont utilisées avec succès depuis de nombreuses années. Néanmoins, des coupures mathématiques artificielles sont nécessaires, lorsque le domaine n'est pas simplement connexe.
Afin de se libérer de ces contraintes de connexité, des formulations en potentiel vecteur magnétique ont été étudiées et développées. En 3D, leur mise en œuvre nécessite l'utilisation d'éléments finis d'arêtes afin de respecter la nature des champs. Avec les éléments d'arêtes, les formulations sont généralement résolues avec une condition de jauge pour les solveurs directs comme pour les solveurs itératifs. De nouvelles formulations en potentiel vecteur magnétique auto-jaugées ont été développées permettant la prise en compte des bobines maillées et des bobines non maillées. La prise en compte du mouvement est relativement simple à mettre en œuvre pour les formulations en potentiel scalaire magnétique avec l'interpolation nodale. Avec les éléments d'arête, l'interpolation est plus délicate. C'est pourquoi la méthode des éléments avec joints a été développée pour prendre en compte le mouvement dans un cas général.

Le jury sera composé de :
- M. Noël Burrais, Professeur à l'Université Claude Bernard de Lyon, Examinateur
- M. Zhuoxiang Ren, Professeur à l'Université Pierre et Marie Curie de Paris, Rapporteur,
- M. Yvonnick Le Menach, Maitre de conférence HDR à l'Université des Sciences et Technologies de Lille 1, Rapporteur
- M. Ronan Perrussel, Chargé de recherche CNRS à Toulouse, Examinateur
- M. Patrick Dular, Directeur de recherche FRS-FNRS à Liège, Examinateur
- M. Gérard Meunier, Directeur de recherche CNRS à Grenoble, Directeur de thèse
- M. Brahim Ramdane, Maitre de conférence à Grenoble-INP, Co-encadrant de thèse
- M. Christophe Guérin, Docteur-Ingénieur à CEDRAT, Co-encadrant de thèse
- Mme Delphine Dupuy, Docteur-Ingénieur à CEDRAT, Invité
- M. Patrice Labie, Ingénieur de recherche au G2Elab, Invité

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 18 décembre 2015

Univ. Grenoble Alpes