Aller au menu Aller au contenu
Au centre de l'innovation en énergie électrique, partageons projets, compétences et savoir faire.

> Valorisation > Nos engagements

Nos engagements

Un contrat de recherche clair

Le financement d'un projet doit pourvoir au salaire de l'étudiant (le cas échéant), et aux frais supportés par le laboratoire. Il existe de multiples façons de financer des projets de recherche en partenariat avec le G2Elab. Parmi celles-ci, les plus courantes sont les suivantes :
  • conventions CIFRE : co-financement du salaire par l'ANRT (agence Nationale de la Recherche et de la Technologie) sous réserve de l'acceptation du dossier ;
  • conventions diverses :  co-financement du salaire par le CNRS (Bourses BDI), la région, diverses institutions, sous réserve de l'acceptation du dossier ;
  • projets collaboratifs entreprise / laboratoire financés ou co-financés par l'ANR (agence Nationale de la Recherche), l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), etc.
Ces partenariats de recherche peuvent bénéficier du Crédit Impôt Recherche.

Toute collaboration fait l'objet d'un contrat de recherche négocié entre le (ou les) partenaire (s) et les organismes de tutelle du laboratoire (Grenoble INP, UJF, CNRS), comprenant une annexe technique (contenu, planning des travaux, engagements des partenaires, ...), une annexe financière, et définissant les règles de propriété intellectuelle.

L'Institut CARNOT Energies du Futur : qualité et professionnalisme au sein d'un réseau

Favoriser la recherche partenariale et promouvoir l'innovation comme levier de développement économique sont les ambitions des Instituts Carnot. Ces Instituts réunissent des laboratoires signataires d'une charte, autour d'une thématique identifiée. Ils constituent un label de qualité, et mettent la force d'un réseau au service des acteurs socio-économiques.
Porteur de l'Institut Carnot Energies du Futur, G2Elab s'engage :
  • A respecter une charte soutenant le transfert de connaissances et de technologies vers les entreprises ;
  • A rechercher des compétences complémentaires au sein des 750 chercheurs, techniciens ou doctorants de l'Institut Carnot Energies du Futur et plus largement auprès des 20000 acteurs présents dans le réseau des Instituts Carnot.

Rédigé par Marie Therese Loubinoux

mise à jour le 22 novembre 2018

Univ. Grenoble Alpes